Un nouvel outil de traitement : puncture physiothérapique avec aiguilles sèches (utilisation des aiguilles sous le derme)

Cet outil de traitement émergent est maintenant disponible à la clinique de physiothérapie du Centre sportif de l'ÉTS!

Il s'agit de puncture physiothérapique avec aiguilles sèches (PPAS). D'autres technologies sont également utilisées telles que l'utilisation des aiguilles sous le derme (UASD) ou «dry needling».

Cette activité permet aux physiothérapeutes détenteurs d'une attestation de l'Ordre des Physiothérapeutes du Québec (OPPQ) d'insérer des aiguilles stériles et très fines, principalement dans le tissu musculaire, à des fins spécifiques et locales.

L'utilisation de cette modalité de traitement vise à atténuer les signes et symptômes inflammatoires, tels que la douleur, l'oedème et la désorganisation tissulaire. Elle aide à réguler le tonus musculaire en déactivant les points de tension musculaire (points gâchettes) et aide au processus de guérison des tissus.

Les conditions suivantes peuvent en bénéficier :

  • Tendinites;
  • Bursites;
  • Capsulites;
  • Muscles tendus / points gâchettes;
  • Élongations ou déchirures musculaires;
  • Entorses ligamentaires;
  • Contusions musculaires;
  • Crampes musculaires;
  • Syndrome discal;
  • Maux de tête;
  • Syndrome myofascial

La puncture physiothérapique avec aiguilles sèches est une modalité de traitement parmi tant d’autres. Le physiothérapeute doit faire une évaluation initiale de chaque patient pour identifier les déficiences et incapacités. Il établira par la suite un plan de traitement global et, si indiqué, pourra vous proposer d’utiliser des aguilles sèches sous le derme durant les traitements.

La PPAS est donc complémentaire aux autres techniques et modalités traditionnelles utilisées en physiothérapie pour améliorer la fonction du client.

Des revues de littérature suggèrent que le traitement intramusculaire ainsi que le traitement des points gâchettes par les aiguilles sèches peuvent être aussi efficaces que les injections de produits médicamenteux comme les analgésiques ou les anti-inflammatoires.

La PPAS se distingue de l’acupuncture. L’acupuncture est basée sur les principes de médicine traditionnelle chinoise où un bilan énergétique est établi chez chaque patient. Les notions de méridiens sont utilisées par l’acupuncteur et son approche est donc plus systémique (globale) alors que la PPAS est utilisée que localement.

Quelques contre-indications existent à l'utilisation de PPAS :

  • Femme enceinte;
  • Les enfants (moins de 14 ans);
  • Chirurgie pour prothèse orthopédique dans les 3 derniers mois;
  • Prise d'alcool ou de drogue avant le traitement;
  • Fièvre;
  • Hémophilie

Si vous avez des questions sur cette approche, écrivez à Catherine Riendeau Physiothérapeute